Accéder au contenu principal
Chine

Le barrage des Trois-Gorges, casse-tête pour les autorités chinoises

Le barrage des Trois-Gorges sur le fleuve Yangtsé, lors de sa construction, en mai 2006.
Le barrage des Trois-Gorges sur le fleuve Yangtsé, lors de sa construction, en mai 2006. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

Le gouvernement chinois n'en finit pas de payer la facture du barrage des Trois Gorges. Ce gigantesque barrage sur le fleuve Yangtzé, fierté du pays, censé favoriser un développement plus durable en produisant de l'électricité, est aussi en train de devenir un casse-tête pour les autorités chinoises.

Publicité

 

Avec notre correspondant à Pékin, Marc Lebeaupin

Près de 20 ans après le lancement de ce projet, la facture est loin d'être réglée. Depuis plusieurs années, les problèmes se sont accumulés. Parallèlement à la montée des eaux dans le réservoir, les autorités sont confrontées à une accumulation de problème autour du barrage et dans la partie avale du fleuve.

Des glissements de terrains, des problèmes d'assèchement du lit du fleuve dans sa partie aval, des déplacements massifs de populations : tout cela n'avait pas été pris en compte dans le projet original.

A l'origine, on parlait d'un million de personnes déplacées. Un chiffre supérieur aujourd'hui à 4 millions de personnes qu'il faut indemniser, proposer un nouveau logement. L'instabilité des terrains inquiète les autorités, qui ont dû se résoudre à limiter la hauteur d'eau à l'intérieur du réservoir.

Les autorités locales accusent le gouvernement de ne pas avoir géré les conséquences environnementales et humaines de ce projet. Et cela risque d'avoir un coût gigantesque dans les années à venir.  

Le budget prévu à l'origine était de 57 milliards de yuan. La facture s'élève déjà à plus de 250 milliards. Et ce n'est pas fini. Selon un journal chinois, le gouvernement étudie actuellement un projet de consolidation du barrage, et d'indemnisation, qui pourrait encore coûter plus de 170 milliards de yuans. Au total, près de huit fois la somme prévue à l'origine.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.