Accéder au contenu principal
Chine

Nouvel accident meurtrier dans une mine

Une mine chinoise fermée à cause d'un accident en 2006. ( Image d'archives )
Une mine chinoise fermée à cause d'un accident en 2006. ( Image d'archives ) © Samuel Bollendorf
Texte par : RFI Suivre
2 min

Le bilan du coup de grisou survenu samedi 21 novembre dans une mine de charbon dans le nord-est de la Chine s'est encore aggravé. Au moins 87 personnes ont été tuées. Un peu plus de 24 heures après l'accident, les secours n'ont guère d'espoir de retrouver des survivants. C'est la pire catastrophe minière depuis deux ans en Chine.  

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Marc Lebeaupin

La télévision chinoise annonçait ce samedi cette nouvelle catastrophe, dans l'extrême nord-est du pays, dans la région minière de Harbin. L'explosion s'est produite à deux heures du matin, heure locale. Plus de 500 mineurs travaillaient dans la mine et plus d'une centaine d'ouvriers seraient toujours bloqués au fond de la mine. Les autorités craignent  que ce nouvel accident soit l'un des plus graves de l’année. Pourtant il s'agit d'une mine autorisée, gérée par l'administration locale de la province minière du Heilongjiang.

Une catastrophe de plus, dans un pays qui détient le triste record des accidents, en particulier dans les mines de charbon. En septembre 2009, une précédente catastrophe avait fait 35 morts dans le Henan. L'année dernière, plus de 3 200 mineurs ont perdu la vie, un chiffre officiel sans doute très inférieur à la réalité.

De très nombreuses mines non autorisées sont toujours exploitées en Chine, surtout en période d'hiver, pendant laquelle la demande est énorme. Et c'est particulièrement le cas en ce moment car le centre du pays souffre d'une importante vague de froid. Les centrales électriques manquent de charbon. Cette pénurie entraîne une exploitation intensive des mines, sans doute en partie à l'origine de ces accidents.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.