Accéder au contenu principal
Afghanistan

Quatre-vingt talibans déposent les armes à Hérat

Un taliban montre ses armes avant de les déposer aux autorités à Hérat, le 21 novembre 2009.
Un taliban montre ses armes avant de les déposer aux autorités à Hérat, le 21 novembre 2009. AFP/Reza Shirmohammadi
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Quatre-vingt talibans de la province d'Hérat ont accepté samedi de déposer les armes pour rejoindre les rangs de la police. Leur commandant, Mula Solaiman, était un ancien responsable des gardes-frontières de l'ouest du pays et était connu pour avoir changé plusieurs fois de camp. Il a expliqué qu'il avait rejoint les rangs de l'insurrection il y a un an, lorsqu'il avait été accusé d'avoir égaré des armes et des munitions.

Publicité

 Avec notre correspondant à Kaboul, Luc Mathieu 

Ce type d'accord reste très rare. Officiellement, la Commission pour la paix et la réconciliation indique que plus de 8 300 talibans ont déposé les armes depuis 2005. Mais très peu d'accords d'amnistie ont été signés récemment, cette année ou même en 2008.

Les dirigeants de la Commission pour la paix et la réconciliation se plaignent du manque de moyens financiers. Le gouvernement afghan ne paie que les salaires des employés et aucune aide n'est distribuée par la communauté internationale. La Commission vit principalement grâce aux dons d'hommes d'affaires afghans.

Elle est pourtant au coeur de la stratégie qui vise à négocier avec l'insurrection. Le président Hamid Karzaï lance régulièrement des appels au dialogue avec les talibans. Mais leur chef, le mollah Omar, a toujours refusé d'y répondre. Il considère qu'aucun dialogue n'est possible tant que des armées étrangères seront présentes en Afghanistan.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.