Accéder au contenu principal
Comores / Yémen

Sanaa relance l’enquête sur le crash de la Yemenia Airways

L'Airbus A-310 de Yemenia Airways qui s'était abîmé en mer avec 153 personnes à son bord.
L'Airbus A-310 de Yemenia Airways qui s'était abîmé en mer avec 153 personnes à son bord. AFP / Khaled Fazza
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Les premières conclusions de l’enquête sur l’accident de l'avion de la Yemenia Airways au large des Comores tombent au compte-gouttes. La thèse de l’erreur humaine, cause du crash, se précise. Mais le Yémen ne trouve pas ce rapport à son goût. Sanaa demande une nouvelle lecture des boîtes noires aux Etats-Unis.

Publicité

A la lecture d’une bonne partie des données des boîtes noires, il n’y aurait eu pas de problème technique lors de ce vol IY 526 de la Yemenia Airways qui s'est écrasé au large des Comores en juillet dernier. Le rapport présenté à l’Etat comorien avance l’erreur humaine comme cause de l’accident. Mais la partie yéménite met en cause ce rapport. Le Yémen n’a pas assisté à la dernière réunion de la commission d’enquête tenue à Moroni la semaine dernière.

Il évoque le manque de connexion entre Sanaa et Moroni pour expliquer cette absence. Dans les milieux de l’enquête, on estime que le Yémen boude la commission. Sanaa qui parle d’une explosion de l’avion voudrait une nouvelle lecture des enregistreurs de vol.

Les Comores, qui dirigent l’enquête, ont donné leur accord. Le Bureau américain des transports a été contacté pour ce travail. Une autre rencontre entre la France, les Comores et le Yémen, prévue pour le 15 décembre prochain, pourrait donner plus de détails sur l’évolution de l’enquête.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.