Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

B'Tselem souffle ses vingt bougies et fait le bilan de son action

Un palestinien décline son identité à un soldat israélien derrière une barrière de séparation.
Un palestinien décline son identité à un soldat israélien derrière une barrière de séparation. Btselem.org
Texte par : RFI Suivre
1 min

L'organisation israélienne des droits de l'homme dans les Territoires occupés, B'Tselem, dresse un rapport de ses activités et un bilan de la situation dans les Territroires, à l'occasion du vingtième anniversaire de sa création.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

«B'Tselem annonce avec regrets son 20e anniversaire». L’organisation israélienne des droits de l’homme publie ce placard dans les grands journaux en Israël ce dimanche matin, et en profite, «le cœur gros», selon le communiqué, pour dresser un bilan de la situation dans la région.

Au cours des vingt dernières années, le conflit israélo-palestinien a fait plus de 8 900morts. 7 398 côté palestinien et 1 483 chez les Israéliens. Près de 1 700 enfants ont trouvé la mort pendant cette période. Les forces de sécurité israéliennes ont détruit durant cette même période 4 300 maisons palestiniennes en Cisjordanie.

B'Tselem évoque dans son rapport le problème des détentions administratives et aussi la question des colonies de peuplement. En vingt ans, le nombre de colons a plus que doublé : il atteint aujourd’hui en Cisjordanie et à Jérusalem-Est près d’un demi-million de personnes.

Selon B'Tselem, son combat en faveur des droits de l’homme dans les Territoires a eu des effets positifs : l’arrêt des sévices systématiques des détenus palestiniens, des modifications du tracé de la barrière de séparation mais également l’arrêt presque total des destructions punitives de maisons palestiniennes. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.