Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Afghanistan

Les Etats-Unis projettent la formation de milices anti-talibans

Assaut de miliciens anti-talibans à Kaboul, le 9 novembre 1996.
Assaut de miliciens anti-talibans à Kaboul, le 9 novembre 1996. AFP/Vladimir Velengurin
Texte par : RFI Suivre
1 min

Toujours selon le New York Times, le Pentagone veut favoriser la création de ces groupes armés dans le fief même des talibans, c'est-à-dire dans le sud et l'est du pays.

Publicité

Dans le petit manuel de la contre-insurrection, la formation de milices locales est l'une des recettes favorites des chefs militaires américains. Prenez quelques leaders ethniques, saupoudrez de kalachnikov, quelques munitions pour accompagner et un paquet de dollars en dessert.

Cette stratégie a donné des résultats en Irak, peut-elle fonctionner en Afghanistan? Le Pentagone en est persuadé et a déjà dépêché dans le sud et l'est du pays des forces spéciales chargées de convaincre les responsables tribaux de la pertinence de cette initiative baptisée « initiative de défense de la communauté ». Il s'agit de mobiliser des milliers d'hommes pour qu'ils défendent eux-mêmes leur territoire aux côtés de l'armée et de la police afghanes.

Le recours à des milices tribales renvoie les Afghans aux heures sombres de la guerre contre les Soviétiques. Au début des années 1990 le gouvernement communiste de Kaboul s'était appuyé sur des milices pour lutter contre la résistance. Cette stratégie avait mené à la chute du régime et à une guerre civile sanglante entre les chefs de guerre.

Les Américains ne veulent pas d'un scénario catastrophe. Toutefois, la réapparition de milices dans des provinces pashtounes est de nature à rouvrir des fractures ethniques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.