Accéder au contenu principal
Arabie Saoudite / Grippe A ( H1-N1)

Des pèlerins victimes de la grippe A (H1-N1)

Arrivée des pélerins à l'aéroport de Djeddah en Arabie saoudite.
Arrivée des pélerins à l'aéroport de Djeddah en Arabie saoudite. Reuters / Susan Baaghil
Texte par : RFI Suivre
2 min

Quatre pèlerins sont morts de la grippe A en Arabie saoudite, alors que le point fort du Hadj est annoncé pour le 26 novembre. Malgré une campagne de vaccination et des moyens colossaux de prévention, on ne voit pas comment les autorités saoudiennes vont gérer la marée de trois millions de pèlerins durant cinq jours dans ce contexte sanitaire. 

Publicité

Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Les quatre pèlerins décédés souffraient de problème de santé notamment de cancer et de maladie pulmonaire. Selon le ministère saoudien de la Santé, ces personnes, deux femmes et deux hommes, âgées de 17 à 75 ans n’auraient pas respecté les recommandations de vaccination contre la grippe A (H1-N1) pourtant exigées avant l’arrivée en Arabie saoudite.

Ces pèlerins d’origines marocaine, soudanaise et indienne avaient économisé toute leur vie pour participer au Hadj, l’un des cinq piliers de l’Islam. Quatre autres pèlerins, contaminés par le virus, se trouvent actuellement hospitalisés dans un état critique, ce qui prouve que les moyens sanitaires, aussi important soient-ils, ne suffiront peut-être pas à filtrer les pèlerins porteurs de la grippe A.

Un dispositif impressionnant est pourtant mis en place dans les deux villes saintes et des caméras thermique sont installées dans les aéroports et le port de Djeddah. Une armée de médecins, 15 000 précisément, sont mobilisés à Médine et à la Mecque dotées de sept hôpitaux.

Au dernier recensement, l’Arabie Saoudite fait état de 70 décès et de 7 000 personnes contaminées depuis le début de l’apparition du virus. Des statistiques qui pourraient malheureusement être revues à la hausse car le moment le plus redouté du Hadj est sans aucun doute jeudi 26 novembre prochain : plus de trois millions de pèlerins sont en effet attendus sur le mont Arafat près de la Mecque.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.