Accéder au contenu principal
Centrafrique

Deux humanitaires français enlevés

Deux humanitaires français ont été enlevés à Birao, près de la frontière entre la Centrafrique et le Tchad.
Deux humanitaires français ont été enlevés à Birao, près de la frontière entre la Centrafrique et le Tchad. Latifa Mouaoued/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 min

Deux Français travaillant pour l’organisation humanitaire Triangle ont été enlevés dimanche soir par des hommes armés à Birao, une ville du nord-est de la RCA située à la frontière avec le Tchad et le Soudan. Les attaquants étaient bien organisés et cherchaient des otages français. Les deux Français auraient été emmenés vers le Soudan, selon des sources centrafricaines.

Publicité

Les preneurs d'otages ont demandé leur nationalité aux différentes personnes et n'ont enlevé que les Français.

Victor Da Silva Angelo, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Minurcat

Les ravisseurs étaient une vingtaine. Ils auraient fui vers le Soudan selon le vice-consul de Centrafrique au Darfour Mahamat Salah Amadou Birao. La Mission des Nations unies au Tchad et en Centrafrique (Minurcat) a lancé des recherches, mais elles n'ont rien donné pour l'instant. Des patrouilles terrestres et aériennes ont été lancées, sans résultat. La Minurcat dispose de 300 soldats dans la zone, des Togolais. Ce sont eux qui vont poursuivre les recherches dans les jours qui viennent.

Quand la Minurcat est arrivée sur les lieux, dimanche soir, une demi-heure après avoir été prévenue, l'opération était déjà terminée. Manifestement, les agresseurs avaient préparé leur coup et leur fuite. Ils étaient une vingtaine selon les témoignages. Ils ont fait irruption vers 23h dans la base où vivent les humanitaires de deux ONG : Triangle et Cam. Ils ont enlevé les deux Français et pris aussi avec eux trois véhicules. Ils parlaient arabe, ce qui ne suffit pas à dire qui ils sont, puisque plusieurs groupes armés dans la région sont susceptibles de parler un dialecte arabe.

Il faut rappeler qu’il s’agit du troisième enlèvement du genre en un mois. Des hommes en armes ont enlevé deux employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), l'un au Soudan fin octobre, l'autre à l'est du Tchad début novembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.