Benin / Piraterie maritime

Un équipier tué, lors d’une attaque de pirates contre un pétrolier

Des pirates ont tué un membre de l’équipage d’un pétrolier qui a été attaqué dans la nuit de lundi 23 à mardi 24 novembre, au large des côtes béninoises. L’un des assaillants, un Nigérian, a été maîtrisé par les équipiers du tanker battant pavillon libérien.  

Publicité

L’attaque s’est passée dans la nuit, à 18 milles marins au large de Cotonou, à un peu plus de 33 kilomètres des côtes, hors des eaux territoriales béninoises. Selon le ministre béninois des Transports, Issa Madarou Soulé, le pétrolier Cancale-Star, de 230 mètres de long, dont le port d’attache est Monrovia (Liberia), était à l’arrêt, en attendant d'effectuer des transbordements d'une partie de sa cargaison sur des petits bateaux.

Selon le commandant du port de Cotonou, Bernard Houssou Kpévi, le tanker a été assailli vers 4H00 par six ou sept pirates embarqués à bord d’une vedette rapide.
Trois assaillants sont montés à bord et ont profité du fait que la plupart des 24 membres d’équipage du Cancale-Star dormaient, pour maîtriser l'officier de garde. Ils l’ont ensuite obligé à les emmener dans la cabine de commandement. Ils se sont fait ouvrir le coffre du navire et l’ont vidé. Ils n’auraient emmené qu’une partie de leur butin, après avoir tué l'adjoint du commandant du pétrolier, un Ukrainien, qui voulait s'interposer.

Selon le témoignage du commandant lituanien du pétrolier, l'équipage et les pirates se sont affrontés. Outre la mort du commandant-adjoint du Cancale-Star, trois membres d'équipage ont été blessés et un pirate, un Nigérian, a été capturé. Les blessés sont actuellement soignés dans une clinique de Cotonou. Le pirate capturé se trouve également dans la capitale économique du Bénin, où il est en train d'être interrogé. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail