Irlande

Grève générale des fonctionnaires

Plus de 250 000 Irlandais ont suivi cette grève. Ils iront manifester devant leur lieu de travail ce mardi 24 novembre à l'appel de tous les syndicats afin de protester contre les réductions budgétaires de 4 milliards d'euros et les coupes dans les salaires de la fonction publique que prévoit le gouvernement le mois prochain.

Publicité

Avec notre correspondant à Dublin, Hervé Amoric

Ils font grève contre une réduction de salaire des employés du secteur public d'environ 12% que le gouvernement est sur le point d'annoncer. Les nouvelles mesures de restriction seront difficiles à supporter pour les plus modestes, certains se demandent s'il vaut la peine de continuer à travailler, car les crèches sont privées et coûteuses en Irlande. Les salaires sont de 30% en moyenne supérieurs aux salaires de la fonction publique en France, mais la vie est aussi plus chère.

Le trou noir des banques du pays

Enseignants, fonctionnaires, infirmières dénoncent aussi la manne financière que le gouvernement a versé dans le trou noir des banques du pays. Car si l'Irlande souffre plus que le reste de l'Europe, c'est parce que la récession est doublée d'une crise bancaire liée à l'effondrement de la bulle immobilière. Mais le gouvernement est résolu à réduire le budget de la fonction publique de 1,3 milliard d'euros.

Si le ministre irlandais des Finances, Brian Lenihan, ne trouve pas d'alternative à une réduction des salaires, les syndicats menacent d'imposer une deuxième journée de grève générale.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail