Bénin / Piraterie maritime

Au moins un équipier tué, lors d’une attaque de pirates

Des pirates ont tué un membre de l’équipage d’un pétrolier qui a été attaqué dans la nuit de lundi 23 à mardi 24 novembre, au large des côtes béninoises. L’un des assaillants a été maîtrisé par les équipiers du tanker battant pavillon libérien.

Publicité

L’attaque s’est passée dans la nuit, à 18 milles marins au large de Cotonou, à un peu plus de 33 kilomètres des côtes, hors des eaux territoriales béninoises. Selon le ministre béninois des Transports, Issa Madarou Soulé, le pétrolier Cancal-Star, de 230 mètres de long, était à l’arrêt, en attendant d'effectuer des transbordements d'une partie de sa cargaison sur des petits bateaux, lorsqu’il a été assailli par les pirates. Mais le ministre ignore encore l’itinéraire du pétrolier, dont le port d’attache est Monrovia (Liberia), ainsi que la destination des petits chargements de pétrole qui allaient être effectués. Il ne connait pas non plus l’identité des pirates qui, selon d’autres sources, seraient des Nigérians.

De son côté, le commandant du port de Cotonou, Bernard Houssou Kpevi, dit que le capitaine-adjoint du pétrolier a été tué lors de l'attaque, que trois autres membres d'équipage, dont le chef-mécanicien, ont été blessés et qu’un des pirates a été maîtrisé à bord. Le capitaine du navire serait lituanien et le chef-mécanicien blessé ukrainien. Pour l’instant, les autorités du port de Cotonou ne connaissent pas encore les nationalités de tous les membres d'équipage du navire, ni le nombre de personnes qui étaient à bord. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail