Climat

Vous avez dit 350 ppm ?

Deux plongeurs de 11 et 9 ans se mobilisent pour préserver la Grande Barrière de corail en Australie, touchée par le réchauffement climatique.350.org
Deux plongeurs de 11 et 9 ans se mobilisent pour préserver la Grande Barrière de corail en Australie, touchée par le réchauffement climatique.350.org Licence Creative Commons

"Un grand nombre de scientifiques, d’experts climatologues, et de gouvernements  estiment que 350 parties par million est le taux maximal acceptable de CO2 qui peut être envoyé dans notre atmosphère", selon 350.org, campagne mondiale dédiée à la construction d’un mouvement qui a pour but de mobiliser le monde autour de solutions à la crise climatique.

Publicité

"A moins que nous puissions revenir rapidement aux 350ppm, nous risquons d´atteindre des seuils critiques et subir des effets irréversibles tels que la fonte de la plaque de glace couvrant le Groenland et un grand dégagement de méthane provoqué par une fonte accrue des glaces", selon 350.org

Comprendre trois chiffres: 275, 387 et 350

Le taux calculé en parties par million permet de mesurer la concentration des différents gaz. Cela représente la proportion qui existe entre le nombre de molécules de dioxyde de carbone et des millions d´autres molécules dans l´atmosphère.

Depuis l’origine de l´humanité jusqu`à il y a environ 200 ans notre atmosphère a contenu 275 parties par million de dioxyde de carbone. C’est une quantité utile. S´il n´y avait pas de dioxyde de carbone et d´autres gaz à effet de serre -qui absorbent de la chaleur- il ferait trop froid sur Terre et la vie serait impossible, selon les scientifiques.

Au début des années 1900, avec l’essor industriel, l’Homme s’est mis à brûler du charbon, du gaz et de l´huile afin de produire de l´énergie et des biens de consommations.

La quantité de carbone relâchée dans l´air a augmenté d´abord en douceur pour s’accélérer de manière considérable par la suite.

Un grand nombre de nos activités quotidiennes font appel aux énergies fossiles :  allumer la lumière, cuisiner, allumer le chauffage ou faire fonctionner la climatisation. Aujourd’hui la planète contient 387 parties par million de CO2, et ce chiffre s´accroît environ de 2 parties par million chaque année, selon la plupart des études scientifiques réalisées.

Taux le plus élevé au cours de l'histoire de la Terre

Selon les scientifiques, ce chiffre n´est pas acceptable – il s´agit du chiffre le plus élevé jamais enregistré dans l´histoire de la planète.

Quelques grands scientifiques spécialistes du climat, interpellés par les effets précoces du réchauffement climatique, estiment que le niveau maximum acceptable de CO2 dans l´atmosphère est de 350 parties par million.

En changeant notre mode de vie et de consommation il sera possible de réduire le taux de concentration de CO2 dans l’air et de revenir à un niveau sûr. Les sols de la terre et les forêts vont retirer progressivement l’excédent de CO2 dans l’air estiment les scientifiques.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail