Arabie Saoudite

Des centaines de milliers de pèlerins à La Mecque

Pélerins à La Mecque le 24 novembre.
Pélerins à La Mecque le 24 novembre. AFP/Mahmude Hams

En Arabie Saoudite, des centaines de milliers de musulmans affluent vers la cité sainte. C’est le début du pèlerinage de La Mecque, avec cette année des craintes d’ordre sanitaire. Le royaume a mobilisé 100 000 policiers et pas moins de 20 000 soignants pour cette semaine à haut risque.

Publicité

Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Alors que le virus A(H1-N1) a déjà provoqué la mort de quatre pèlerins le week-end dernier et que le risque de contagion menace toujours, les autorités saoudiennes n’enregistrent aucune baisse de la fréquentation.

Les deux millions et demi de fidèles continuent d’affluer du monde entier. Ils n’ont manifestement pas cédé à la psychose. Peu importe aux pèlerins musulmans de mourir pourvu qu’ils se trouvent sur les lieux saints.

En ce moment, il pleut par intermittence à Médine et à La Mecque, ce qui rend la circulation dans ces deux villes très difficile. Drapés dans leur serviette blanche, à pied, en voiture ou en bus, ils convergent tous vers Mina précisément où cette première journée est consacrée au recueillement et à la prière. La plupart d’entre eux y passeront d’ailleurs la nuit sous des tentes.

Caméras thermiques

Pour éviter toute propagation de la grippe A, les autorités saoudiennes ont redoublé d’efforts et de moyens. Des caméras thermiques sont installées actuellement à l’entrée de la vallée rocailleuse pour détecter les pèlerins ayant une température de plus de 38°C. Et les autorités sanitaires ont même diligenté 20 000 membres des services médicaux. Ils vérifient tout simplement si les pèlerins sont bien vaccinés.

Cent mille personnes au total vont veiller au bon déroulement de ce pèlerinage durant cinq jours. Les moyens de prévention déployés à l’occasion de ce grand pèlerinage sont colossaux, une véritable artillerie sanitaire. Mais reste à savoir si cela suffira à enrayer la grippe A.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail