Accéder au contenu principal
Turquie

Grève dans la fonction publique

Des centaines de milliers de fonctionnaires ont manifesté mercredi pour réclamer le droit de grève et de meilleurs salaires.
Des centaines de milliers de fonctionnaires ont manifesté mercredi pour réclamer le droit de grève et de meilleurs salaires. Reuters/Osman Orsal
2 min

Des centaines de milliers de fonctionnaires turcs observaient mercredi des arrêts de travail pour réclamer le droit de grève et de meilleurs salaires, provoquant des perturbations dans les services publics. Les quelque 2,5 millions de fonctionnaires ont le droit d'adhérer à un syndicat mais n'ont pas le droit de faire grève.

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

Ce n’était qu’un avertissement après l’échec des négociations de l’été dernier avec le gouvernement, mais pour un coup d’essai, c’était plutôt réussi ! La Turquie, c’est vrai, n’a pas l’habitude des grandes grèves de la fonction publique qui paralysent parfois l’Europe, et cette première a donc eu des conséquences relativement limitées sur la vie quotidienne. Excepté peut-être dans le secteur des transports, où les trains de banlieue ou interurbains ont souvent été bloqués et retardés.

Cet arrêt de travail coordonné par cinq confédérations syndicales n’a pas paralysé le pays, malgré une participation estimée par les syndicats eux-mêmes à deux millions de personnes. Leur action s’est en fait souvent résumée à des sit-in ou des marches de protestation contre la cherté de la vie, le chômage et pour le droit de grève des employés de l’Etat.

Parfois, comme dans la capitale Ankara, ces manifestants ont été malmenés par les forces de police, et, plus rarement, pris à partie par les citoyens ou usagers. Mais ce mouvement fera date, car les organisations syndicales ont pour la première fois défié l’interdiction de manifester dans la fonction publique ; ce justement pour exiger des droits sociaux conformes aux standards internationaux et notamment européens, et la possibilité de négocier des accords de branches avec leurs ministères.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.