Accéder au contenu principal
Brésil / France

Sarkozy chez Lula avant le sommet de Copenhague

Nicolas Sarkozy à Manaus, le 26 novembre 2009.
Nicolas Sarkozy à Manaus, le 26 novembre 2009. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

Le président français, Nicolas Sarkozy, entame une tournée éclair en Amérique Latine pour parler du réchauffement climatique. A 10 jours du sommet de Copenhague, le chef de l’Etat français ne ménage pas ses efforts. Il participera, à Manaus au Brésil, au sommet des Etats de l’Amazonie.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale, Véronique Rigolet

Le président Nicolas Sarkozy est arrivé au Brésil et rejoint immédiatement son homologue brésilien Lula. Les deux chefs d’Etat sont toujours extrêmement déterminés à rallier un maximum de pays autour de leur texte commun. Une sorte de bible climatique qui exige un accord ambitieux sur le climat au prochain sommet de Copenhague.

Et dans dix jours maintenant, le temps presse alors que les négociations buttent toujours sur le peu d’allant des deux plus gros pollueurs de la planète que sont la Chine et les Etats-Unis. D’où cette tournée marathon du président français qui va donc débuter ici à Manaus par une table-ronde avec plusieurs dirigeants, ou plutôt plusieurs représentants amazoniens.

Le gros hic

Très peu de chefs d’Etat ont fait le déplacement à Manaus pour participer à de cette réunion. On avait annoncé le Vénézuélien Chavez, il ne vient pas ; tout comme le Colombien Uribe qui lui s’est fait porté pâle, officiellement pour une douleur à la jambe.

« Qu’à cela ne tienne, l’important c’est de parler du climat », fait valoir l’Elysée. Le président français va donc rencontrer le président du Guyana et un certain nombre de ministres de l’Equateur, du Pérou et de la Bolivie.

Les discussions devraient durer deux heures. Le président Sarkozy aura à cœur de tenter de les convaincre, notamment d’endiguer la déforestation l’Amazonie, le « poumon vert » de la planète qui contribue très largement au déséquilibre climatique.
Le Brésil s’est engagé sur un programme ambitieux en matière de réduction du déboisement de l’Amazonie. Nicolas Sarkozy souhaiterait que ses voisins s’engagent à en faire autant. C’est là tout l’enjeu des discussions qui vont s’ouvrir à Manaus.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.