Accéder au contenu principal
Mali

Toumani Touré s'exprime sur l'avion de la cocaïne

Le leader libyen Mouammar Kadhafi et le président malien Amadou Toumani Touré, à Tripoli, le 24 novembre 2009.
Le leader libyen Mouammar Kadhafi et le président malien Amadou Toumani Touré, à Tripoli, le 24 novembre 2009. AFP / Mahmud Turkia

Pour la première fois, un officiel malien, qui plus est, le président Amadou Toumani Touré lui-même, a évoqué mercredi l'affaire de l'avion qui a transporté de la drogue et qui s'est posé, début novembre, dans le nord du Mali. Une intervention du chef de l'Etat qui apporte quelques éclaircissements.

Publicité

Le président malien affirme que les événements se sont déroulés le 2 novembre. Il ne se prononce pas sur le contenu de l’avion, mais il confirme qu'une fois l’appareil au sol, l’équipage a voulu y mettre le feu pour faire disparaitre des indices. « Mais très rapidement, poursuit Amadou Toumani Touré (ATT), les services de sécurité du Mali se sont rendus sur place. Des références de l’appareil ont été récupérées. »

Sur le silence observé jusque-là par son gouvernement, le président de la République explique que c’est pour ne pas gêner l’enquête. Il révèle ensuite qu’une enquête nationale et une autre enquête que celle-là, - internationale -, sont actuellement en cours.

ATT laisse également entendre que bientôt on saura la vérité, avant d’ajouter que le Mali seul ne peut pas combattre les bandes de criminels qui écument la bande sahélo-saharienne.

C’est au retour d’une visite au Qatar, avec escale en Libye, que le numéro un Malien a fait ces déclarations à la presse nationale. La télévision malienne a d’ailleurs montré avec insistance les images de la réception par le colonel Kadhafi, un peu comme si Bamako et Tripoli constituaient le pilier de l’enquête en cours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.