Accéder au contenu principal
Russie / Terrorisme

Un attentat à l’origine du déraillement en Russie

Sur les lieux de l'attentat, le 28 novembre 2009.
Sur les lieux de l'attentat, le 28 novembre 2009. AFP/Kirill Kudryavtsev
Texte par : RFI Suivre
2 min

Les services russes de sécurité intérieure l'ont confirmé : le train de luxe Nevski Express a bien fait l'objet d'un attentat à la bombe. Samedi, un second engin de moindre puissance a de nouveau explosé sans faire de victimes. Les enquêteurs ont plusieurs hypothèses.

Publicité

C’était donc un attentat. Le déraillement du train « Nevski Express », reliant Moscou à Saint-Pétersbourg, a été provoqué par une explosion. Le Parquet russe confirme la thèse d’attentat, avancée tout de suite par beaucoup de spécialistes. Les enquêteurs ont retrouvé les restes d’un engin explosif. Il a fait au moins 26 morts, mais ce chiffre risque fort d’augmenter, la moitié d’une centaine de blessés étant dans un état grave.

Qui sont-ils ? Pour l’instant, la seule revendication connue, annoncée sur un site internet, attribue l’opération à un mystérieux groupe « Combat 18 », dont on ne sait pas grand-chose. Les spécialistes évoquent la piste tchétchène comme la plus probable.

Il est vrai que, malgré les communiqués officiels des autorités russes sur la « pacification réussie » et sur la fin de la guerre en Tchétchénie, les rebelles ne semblent pas vraiment avoir déposé les armes et la situation générale dans cette partie du Caucase ressemble plutôt à une guerre civile.

Il est également vrai que plusieurs personnes soupçonnées de liens avec les rebelles tchétchènes sont actuellement jugées à Novgorod pour un attentat commis il y a deux ans sur la même ligne ferroviaire. Toutefois, les coïncidences ne constituent pas de preuves, et il faudra sans doute beaucoup de temps aux enquêteurs pour établir toute la vérité.

Autre hypothèse : la cible pourrait être une personnalité voyageant à bord de ce train luxueux emprunté par de nombreux hauts fonctionnaires et hommes d’affaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.