Union européenne / Commission

Le commissaire Barnier inquiète la City

Michel Barnier, nouveau commissaire européen au Marché intérieur et services financiers.
Michel Barnier, nouveau commissaire européen au Marché intérieur et services financiers. AFP/Lionel Bonaventure

Pas de doute, la nomination de Michel Barnier est une victoire française. Mais la presse britannique fait état de l’inquiétude de la Grande-Bretagne face à ce choix. Car le Français pourrait chercher à faire le ménage dans le secteur de la finance notamment à la City londonienne.

Publicité

Avec notre correspondant à Londres, Adrien Moss

Le Daily Telegraph, quotidien conservateur reproche à Gordon Brown de ne pas avoir su protéger la City qui, écrit le Times, « craint la camisole de force de Bruxelles » avec aux manettes des services financiers un Michel Barnier favorable à plus de régulation des marchés financiers.

«La vieille Europe a blousé la Grande Bretagne», article illustré d’une photo de Nicolas Sarkozy, parlant dans l’oreille d’Angela Merkel en cachant ses lèvres avec sa main. « C’est une mauvaise période pour le libéralisme anglo-saxon», résume le journal.

« Les Français veulent réformer la City où se trouvent 80 % de toute la finance européenne », écrit The Independent, qui cite un ministre. « Nous avons joué le mauvais cheval », allusion à la nomination de Catherine Ashton qui prend la tête de la diplomatie de l’Union. « Le marché intérieur était bien plus important que la politique étrangère », conclut le journal.

Pour le Guardian, quotidien de gauche, c’est un  bon coup pour Paris qui inspire des craintes dans la City.

La déception n’est pas une réaction déraisonnable, écrit le Financial Times. Mais après avoir examiné toutes les nouvelles nominations, le Financial Times estime que si cette nouvelle commission n’est peut-être pas le parfait mélange d’expérience et de nouveauté que prétend José Barroso, elle mérite néanmoins un accueil prudent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail