Accéder au contenu principal
Politique française/Elections régionales

Sarkozy mobilise ses troupes et s’en prend aux socialistes

Nicolas Sarkozy accuse les socialistes d'agiter le "chiffon rouge" des sans-papiers pour faire monter le Front national.
Nicolas Sarkozy accuse les socialistes d'agiter le "chiffon rouge" des sans-papiers pour faire monter le Front national.
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Nicolas Sarkozy mobilise l'UMP pour les prochaines élections régionales. Au cours d'un conseil national pour investir les têtes de liste, le président français s'en est pris aux socialistes, coupables selon lui, d'encourager le vote Front national en réclamant une régularisation massive des sans-papiers. 

Publicité

L'UMP doute. L'UMP craint les résultats des prochaines élections régionales et Nicolas Sarkozy est aussitôt là pour rassurer, entraîner et dire tout le bien qu'il pense de la politique qu'il a lui-même initiée.

C'est un peu le scénario auquel nous avons assisté à l'occasion du Conseil national consacré à l'investiture des têtes de listes, parmi lesquelles 16 ministres ou secrétaires d'Etat. C'est dire si les résultats auront un impact sur le gouvernement et la politique qu'il mènera dans les prochains mois.

Beaucoup ont condamné la venue de Nicolas Sarkozy à Aubervilliers. Un président se doit d'être au-dessus des partis, disait l'opposition. Mais à l'Elysée, les conseillers ont pensé qu'il n' n'avait guère le choix, qu'il fallait montrer aux militants que ces élections intermédiaires étaient importantes, qu'elles donneraient la tonalité de la suite.

Nicolas Sarkozy a donc une nouvelle fois justifié ses choix. Il a eu quelques paroles aimables pour Michel Barnier, nouveau commissaire européen au Marché intérieur, ainsi que pour Eric Besson, initiateur du débat sur l'identité nationale.

Mais il s'est surtout livré à une attaque en règle contre les socialistes coupables selon lui, de vouloir faire monter le Front national en réclamant une régularisation massive des sans-papiers. Pas de quoi lever véritablement les doutes des militants, ce qui était pourtant le but recherché.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.