Accéder au contenu principal
Etats-Unis, Iran, Nucléaire

La Maison Blanche durcit le ton face à Téhéran

وب سایت کاخ سفید
Texte par : RFI Suivre
1 min

La réaction des Etats-Unis a été immédiatement négative face à la décision de l’Iran de construire 10 nouvelles usines d'enrichissement d'uranium deux jours après la condamnation de son programme nucléaire par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). C’est évidemment un nouveau pied de nez pour les grandes puissances qui tentent désespérément de faire pression sur l'Iran. 

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Donaig Le Du

Les annonces iraniennes sont perçues aux Etats-Unis comme une nouvelle provocation. « Si tout cela est vrai, a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche dans un communiqué, ce sera une nouvelle violation grave des obligations de l’Iran vis-à-vis de la communauté internationale. L’Iran ne dispose que de peu de temps désormais dit-il, pour répondre aux inquiétudes croissantes de la communauté internationale sur son programme nucléaire».

Les Etats-Unis s’étaient félicités, vendredi 27 novembre, du vote par l’AIEA d’une résolution condamnant l’Iran et surtout ouvrant la voie à l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies d’une quatrième vague de sanctions internationales.

L’annonce par Téhéran, 48 heures plus tard, de sa décision de construire dix nouvelles usines d’enrichissement d’uranium ne va pas évidemment pas détendre l’atmosphère. Barack Obama avait décidé de se donner jusqu’à la fin de l’année pour tendre la main à l’Iran. La fin de l’année approche et force est de constater que cette offre de dialogue n’a rien donné, bien au contraire.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.