Accéder au contenu principal
Liban

Nasrallah réclame une réforme de l'Etat

Le chef du parti chiite s'exprimait par vidéoconférence, le 30 novembre 2009.
Le chef du parti chiite s'exprimait par vidéoconférence, le 30 novembre 2009. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

Dans un manifeste politique, le Hezbollah appelle à une réforme de l’Etat libanais, pour mettre fin au sectarisme politique. Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, a présenté ce document lundi lors d’une conférence de presse. C’est le deuxième texte seulement de l’histoire du parti et il comporte un volet politique et un volet militaire.

Publicité

Avec notre correspondante à Beyrouth, Diane Galliot

C’est le texte fondateur de ce que certains journaux libanais ont appelé « la seconde naissance» du Hezbollah, qui doit être le texte fondateur de la nouvelle nature du parti ou plutôt qui entérine la nouvelle nature du parti.

En 1985, le premier texte, une «lettre ouverte» était une sorte de cadre dogmatique qui appelait à la création d’un régime islamique au Liban.
Depuis, le mouvement est devenu un parti politique comme un autre, avec un groupe parlementaire, des députés. Il a participé aux élections législatives pour la première fois en 1992, et il participe au gouvernement depuis 2005.

Et si le Hezbollah réclame aujourd’hui une réforme de l’Etat et des institutions, (une réforme notamment pour abolir le confessionnalisme politique), c’est en tant que parti politique libanais. Ce qu’a présenté Hassan Nasrallah lors de sa conférence de presse, c’est donc le premier manifeste d’un parti politique, qui entérine une évolution déjà accomplie.

Le Hezbollah, un parti politique comme un autre ? Pas tout à fait, car le secrétaire général du Hezbollah réaffirme aussi qu’il n’est pas question pour le parti de renoncer à ses armes destinées, dit-il, à défendre le pays, et qu'il continuera à développer son arsenal pour protéger le Liban contre la menace israélienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.