Accéder au contenu principal
Revue de presse Asie

Obama annonce sa stratégie pour l’Afghanistan

Texte par : Valérie Rohart
5 min

Publicité

Après des mois de réflexion et 9 conseils de guerre, Barack Obama annoncera ce soir sa stratégie pour l’Afghanistan.

Le président américain a consacré son lundi et continuera ce mardi à informer ses partenaires et leur demander leur soutien. Barack Obama aurait demandé à la France, 1.500 hommes supplémentaires. La plus fidèle alliée des Etats-Unis, la Grande-Bretagne a d’ores et déjà annoncé un renfort de 500 soldats. Et c’est la Une du site afghan Quqnoos. Les troupes devraient arriver rapidement sur place et viendront en renfort des 9.000 Britanniques déjà sur le terrain. Quqnoos précise que la Grande-Bretagne attend en retour du président Hamid Karzaï qu’il combatte la corruption et de ses alliés de l’OTAN qu’ils promettent aussi des effectifs supplémentaires.

Vous le disiez, Barack Obama est en train d’informer ses alliés. Selon la presse indienne, le président américain aurait aussi agité le bâton…

C’est le gros titre à la Une du Times of India : « Obama demande à Zardari d’agir contre les réseaux terroristes ». « Le double jeu du Pakistan vis-à-vis des groupes djihadistes a fini par provoquer la colère des Etats-Unis et le président Obama a écrit récemment au président pakistanais pour lui dire qu’il ne tolèrera plus son manque d’action envers les groupes djihadistes tel que le Lashkar-e-Taiba ». Toujours selon le Times of India qui cite le Washington Post, Barack Obama aurait aussi mis en garde le Pakistan contre une utilisation des groupes insurgés à des fins politiques. « Cela ne peut pas continuer » aurait écrit Barack Obama au président pakistanais.

Il n’y a pas un mot dans la presse pakistanaise sur ce courrier de Barack Obama. Les journaux pakistanais commentent en revanche beaucoup, l’interdiction des minarets en Suisse.

Il faut dire que le hasard fait bien les choses : la rapporteure spéciale de l’Onu pour la liberté de religion est une Pakistanaise : Asma Jahangir est aussi présidente de la Commission pakistanaise des droits de l’Homme. Sa photo fait la Une de Dawn ainsi que sa déclaration : « L’interdiction des minarets en Suisse viole les traités internationaux que la Suisse a signés, dit-elle, et constitue clairement une discrimination ». « J’ai de graves inquiétudes sur les conséquences négatives qu’aura ce vote sur la liberté de religion en Suisse » dit encore Asma Jahangir. Dawn rappelle que le Parti des verts en Suisse considère également que cette loi viole les obligations internationales de la Suisse.

Avec les derniers développements politiques, l’Australie aussi risque d’avoir des problèmes avec ses engagements internationaux.

Et oui depuis hier, le parti libéral qui est actuellement dans l’opposition, a un nouveau chef : Tony Abbott a été élu d’une toute petite voix d’avance à la place de Malcolm Turnbull. Et cela complique sérieusement le travail du Premier ministre Kevin Rudd car Tony Abbott est farouchement opposé à son plan pour le climat. Or le gouvernement a besoin du vote de sept sénateurs de l’opposition pour pouvoir faire passer la loi…. «Le parti libéral a élu Tony Abbott et a voté à une large majorité contre le projet de loi du gouvernement sur la réduction des émissions de CO2 » titre ce matin le Sydney Morning Herald. L’élection du chef de l’opposition s’est faite sur cette question du plan climat. Joseph Hockney qui briguait aussi le poste a été écarté après avoir annoncé qu’il était favorable à un compromis avec le gouvernement sur ce sujet explique encore le Sydney Morning Herald.

Aux Philippines, ce n’est pas le plan climat qui va être déterminant pour les élections présidentielles et parlementaires de l’an prochain, mais la candidature de l’actuelle présidente.

Gloria Macapagual-Arroyo a renoncé à modifier la constitution pour briguer un troisième mandat présidentiel, en revanche elle a annoncé hier qu’elle serait candidate pour un poste au Sénat. « L’annonce d’Arroyo provoque l’indignation » titre ce matin l’Inquirer avec ce sous-titre : « Le sénateur Solons prévient qu’elle risque des poursuites judiciaires ». « La déclaration de candidature de la présidente a provoqué une tempête de critiques, écrit l’Inquirer, celle qui revient le plus étant que Gloria Macapagual-Arroyo est ivre de pouvoir, les autres étant qu’elle espère ainsi échapper à une avalanche de poursuites judiciaires ». « Les critiques, explique le journal, proviennent autant de ses ennemis politiques que de l’Eglise ». Quand on connait le poids de l’Eglise aux Philippines, on comprend les difficultés que va affronter la présidente sortante.

La Corée du Nord réévalue sa monnaie.

Pour la première fois depuis 17 ans, les autorités nord-coréennes modifient le cours du Won. 100 anciens Won n’en valent plus qu’un. Les billets de 1.000 wons vont être remplacés par des billets de 10. C’est ce qu’annonce la presse sud-coréenne ce matin. « L’objectif pour les autorités nord-coréennes, c’est de lutter contre l’inflation et le trafic de fausse monnaie » écrit le Chosun Ilbo. « C’est la 5ème réévaluation, explique encore le journal. La dernière était en 1192. A chaque fois, c’est une période de transition pendant laquelle le pourvoir a peur de perdre le contrôle » explique le quotidien sud-coréen.

Enfin pour terminer cette revue de presse, une compétition de sport assez peu connue.

Oubliés les mastodontes du rugby, ses All blacks ou ses Springs box. L’Himalayan Times, au Népal, fait son gros titre sur la 28ème compétition de polo qui a commencé hier. Rien de très neuf, me direz-vous… Sauf que ce polo-là se joue à dos d’éléphant.
Evidemment on n’y va pas pour la rapidité de jeu, mais c’est bien une compétition internationale avec des équipes venues de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, de Hong Kong de Singapour, et même d’Ecosse, où les éléphants ne courent pourtant pas les rues… Et comptez sur moi et sur cette revue de presse pour vous tenir informés de la suite de cette compétition qui s’achève le 5 décembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.