Accéder au contenu principal
Guinée

Paris demande la libération de Mouctar Diallo

Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le ministère français des affaires étrangères exige la libération immédiate du défenseur des droits de l'homme guinéen, Mouctar Diallo. Le secrétaire général de l'Observatoire national des droits de l'homme a été interpellé le 26 novembre par les gendarmes en charge de la lutte contre la drogue et le grand banditisme. Il est depuis détenu au secret au camp Alpha Yaya.

Publicité

Dadis Camara, que RFI a pu joindre au téléphone, affirme que Mouctar Diallo est en bonne santé, et que les membres de la commission d'enquête internationale qui se trouvent actuellement à Conakry ont pu le rencontrer. Le président guinéen refuse d'en dire plus sur ce qui est reproché à Mouctar Diallo mais laisse entendre qu'il aurait pu commettre des actes de nature à porter atteinte à la sécurité nationale. Toujours selon le président guinéen, si Mouctar Diallo fait amende honorable, il sera relâché.  

Selon les informations diffusées par la presse guinéenne, Mouctar Diallo aurait récemment rendu visite au colonel Aboubacar Sidiki Camara, un responsable de la gendarmerie en rupture de ban avec la junte.

Paris qui réclame la libération de Mouctar Diallo, se dit préoccupé par son état de santé qui, selon le porte-parole du quai d'Orsay, « impose un suivi médical régulier ». Mouctar Diallo souffre de diabète. Il est le secrétaire général de l'Observatoire national des droits de l'Homme une organisation para-étatique crée en juillet 2008 selon les recommandations des Nations unies. La France n'est pas la seule à demander la libération de Mouctar Diallo, L'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'homme réclame aussi sa libération inconditionnelle.  

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.