Accéder au contenu principal
Japon / France / Automobile

Le Français Peugeot envisage une alliance avec le Japonais Mitsubishi

Le titre Mitsubishi est monté en flèche à l'annonce d'un éventuel partenariat avec PSA Peugeot-Citroën.
Le titre Mitsubishi est monté en flèche à l'annonce d'un éventuel partenariat avec PSA Peugeot-Citroën. REUTERS/Yuriko Nakao
Texte par : RFI Suivre
2 min

PSA Peugeot-Citroën, le numéro deux de l'automobile en Europe, a commencé des négociations avec Mitsubishi Motors afin de constituer un «  partenariat stratégique ». Peugeot pourrait contrôler entre 30% et 50% de Mitsubishi Motors. Le titre du constructeur japonais est en hausse de plus de 20% à la Bourse de Tokyo après la publication de cette information par le journal économique Nikkei.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Philippe Varin, le patron de Peugeot-Citroën sait qu’avec le déplacement du centre de gravité du monde en Asie, Mitsubishi Motors lui offre une chance unique d’accéder à ses usines dans les pays émergents de la région. Il pourrait par la même occasion  entrer dans son réseau de vente, bénéficier d'une bonne image de marque et surtout accéder à la technologie de Mitsubishi dans les 4x4, les voitures électriques supérieures à celles du constructeur français.

La partie intéressante de Mitsubishi est que 40% des ventes du groupe sont faites en Asie, hors Japon.

Eric Alain Michelis, spécialiste du secteur automobile à la Société Générale

D’après le journal Nikkei, les négociations entre Peugeot et Mitsubishi sont déjà très avancées. Les deux constructeurs travaillent ensemble depuis 2004, s’apprécient, à tel point que Peugeot chercherait à prendre le contrôle effectif du japonais par le rachat de 50% de son capital pour 2,3 milliards d’euros.

Peugeot sait aussi que le conglomérat Mitsubishi cherche à se libérer du fardeau de sa filiale automobile longtemps déficitaire pour mieux investir dans d’autres activités. Mitsubishi Motors ne peut pas survivre seul et le Japon ne peut pas compter indéfiniment sur 9 constructeurs automobiles alors que le monde souffre de surcapacité de production.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.