Accéder au contenu principal
Chine / Environnement

La bataille pour l'eau est engagée

Une femme récupère de l'eau pour sa lessive, à Guanlei, dans le sud-ouest de la province du Yunnan.
Une femme récupère de l'eau pour sa lessive, à Guanlei, dans le sud-ouest de la province du Yunnan. AFP/Frederic J. Brown
Texte par : RFI Suivre
2 min

A l'approche du sommet de Copenhague, la presse et les autorités chinoises mettent de plus en plus l'accent sur le développement durable. Pékin, qui ne semble pas ouvert à une discussion sur ses objectifs en matière de réduction des émission de gaz à effet de serre, préfère montrer sa bonne volonté en mettant en avant de nombreux projets, en particulier dans le domaine de l'eau, objet d'un large débat public.

Publicité

Il ne se passe pas un jour sans que ces problèmes ne soient évoqués dans la presse chinoise. Une préoccupation en passe de devenir un véritable cauchemar dans certaines régions.

C'est le cas dans la plaine de Pékin, menacée de désertification. Ces dernières années, 17 millions de personnes ont été confrontées à des pénuries d'eau. Les nappes sont au plus bas, et les disponibilités en eau sont très en dessous du seuil d'alerte.

Après avoir déjà augmenté le prix de l'eau de près de 50 % le mois dernier, le gouvernement chinois vient d'annoncer jeudi une nouvelle augmentation de 24 % avec des aides en faveur des familles les plus pauvres.

Mais il n'y a pas que le Nord qui soit concerné ; malgré ses importantes ressources en eau, le Sud est aussi menacé, et les grandes métropoles, à commencer par Hong Kong pourraient être concernées également. Pourtant, depuis quatorze ans, les habitants de l'ancienne colonie britannique ont rejetté toute tentative d'augmentation du prix de l'eau. A tel point que Hong Kong est devenue une des villes où l'on consomme le plus d'eau dans le monde, pour un prix parmi les plus bas.

Les responsables de la ville de Pékin prévoient d'engloutir plus de 60 milliards de dollars, dans des projets pharaoniques, pour assurer l'approvisisonnement en eau de la capitale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.