Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

La journaliste Amira Hass récompensée par Reporters sans frontières

Texte par : RFI Suivre
1 min

Le prix Reporters sans frontières a été attribué à la journaliste israélienne Amira Hass et au trimestriel tchétchène Dosh, a annoncé jeudi l'organisation de défense de la liberté de la presse. Amira Hass a été consacrée «journaliste de l'année 2009» pour la qualité de son travail pour le quotidien israélien Haaretz et sa couverture de l'opération militaire israélienne «Plomb durci» dans la bande de Gaza, du 27 décembre au 18 janvier 2009, a précisé RSF.

Publicité

Journaliste israélienne, Amira Hass a vécu trois ans à Gaza. Depuis 1997, elle réside à Ramallah en Cisjordanie. La quarantaine, le cheveu court, ses parents ont été des rescapés des camps de concentration.

Ce qu'elle pense du gel de la colonisation décidé par le gouvernement israélien?

«Ce gel de la colonisation, c’est une vaste plaisanterie ! Une plaisanterie parce qu’en même temps que quelques constructions sont gelées, -et les colons savent très bien faire du bruit là-dessus-, le reste de la Cisjordanie soit 61% du territoire, reste interdit aux Palestiniens. Ces terres, c’est un réservoir naturel d’expansion, de développement, pour la construction et l’agriculture par exemple. Et bien, cela leur est interdit, en vertu des accords d’Oslo, voilà quelle est la situation.»

Même si elle côtoie tous les jours les Palestiniens de Ramallah, Amira Hass affirme non pas travailler sur les Palestiniens mais sur la politique israélienne menée dans les territoires palestiniens. C'est son courage et son indépendance qui ont été une nouvelle fois salués. Elle avait déjà obtenu le Prix mondial de la liberté de la presse décerné par l'UNESCO en 2003.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.