Accéder au contenu principal
Suisse / Affaire Polanski

Roman Polanski désormais assigné à résidence à Gstaad

Les journalistes patientant devant le chalet de Roman Polanski à Gstaad.
Les journalistes patientant devant le chalet de Roman Polanski à Gstaad. A. Wiegmann / Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

Le cinéaste Roman Polanski a été libéré sous caution et ramené dans son chalet suisse de Gstaad où il est assigné à résidence. Muni d'un bracelet électronique, le réalisateur franco-polonais « s'est engagé à ne franchir à aucun moment les limites de sa propriété », a déclaré le ministère suisse de la Justice.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

Roman Polanski est installé chez lui. Il a regagné son chalet de Gstaad en début d’après-midi ce vendredi, comme l’avait annoncé le ministère suisse de la Justice. Il a retrouvé son épouse Emmanuelle Seigner et leurs deux enfant Morgane et Elvis, arrivés la veille au soir en provenance de Paris.

Un cordon de police assurait un service d’ordre assez restreint, la route d’accès au chalet avait été barrée avant l’heure du déjeuner et les dizaines de journalistes tenus à l’écart.

Roman Polanski est arrivé à bord d’une voiture de police banalisée. Le véhicule s’est garé près de la porte d’entrée du chalet dans lequel le cinéaste s’est engouffré. Aucun contact n’a été pris avec les journalistes, photographes et cameramen, frustrés après de longues heures d’attente.

Le cinéaste est donc libéré, mais assigné à résidence. Il est porteur d’un bracelet électronique et n’est pas censé dépasser les limites de son jardin. Il attendra ainsi dans des conditions bien meilleures qu’en prison une décision concernant son éventuelle extradition vers les Etats-Unis, où il est recherché pour une affaire de mœurs, remontant à 1977.

Arrêté le 26 septembre à son arrivée à Zurich sur mandat américain et en
prison depuis deux mois, Roman Polanski a obtenu une libération sous conditions
de la justice suisse contre une caution de trois millions d'euros.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.