Accéder au contenu principal
Comores/Elections

Les Comoriens désignent dimanche leurs députés et conseillers

Meeting politique le 4 décembre 2009 sur l'île comorienne d'Anjouan.
Meeting politique le 4 décembre 2009 sur l'île comorienne d'Anjouan. AFP/Ibrahim Youssouf
Texte par : RFI Suivre
2 min

La campagne pour les législatives a pris fin vendredi à minuit. Le scrutin a lieu dimanche. L’heure est donc au bilan pour les candidats et les états-majors politiques. La campagne a été marquée notamment par les divisions dans l’opposition comme dans le pouvoir.  

Publicité

Les candidats viennent de boucler trois semaines de course dans la chasse aux électeurs. Durant cette période, le bilan du président Sambi a servi d’arguments de campagne.

Malgré les attaques parfois très dures envers le régime en place, tout s’est terminé sans incident et la commission électorale s’en réjouit. Mohamed Ibrahim est le vice-président : « Ça s’est déroulé dans des conditions acceptables. Il n’y a pas eu d’agressions, donc nous sommes satisfaits ».

L’opposition a souvent relevé des cas de corruption des électeurs, mais la commission électorale estime qu’il manque des preuves. « Effectivement des rumeurs pareilles ont circulé et nous sont parvenues. Une juridiction est à même de juger ces rumeurs, dit-elle. Nous avons toujours dit à ceux qui les ont racontées qu’ il faudrait nous apporter des preuves tangibles ».

La campagne s’est déroulée dans le calme grâce aussi à un comité de vigilance créé justement pour dissiper les malentendus. « Au niveau de toute la machine électorale, on essaie de régler les anomalies qui ont été constatées. Donc je peux vous rassurer que le grand maximum a été fait », affirme un membre du comité.

La campagne prend fin officiellement, mais à partir de ce samedi, les candidats vont se lancer dans des porte-à-porte pour tenter de convaincre les indécis. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.