Accéder au contenu principal
Afghanistan, Otan

L'Otan soutient la nouvelle stratégie de Barack Obama en Afghanistan

Un soldat américain dans la province méridionale de l'Helmand en octobre 2009.
Un soldat américain dans la province méridionale de l'Helmand en octobre 2009. Katrina Manson / Reuters

Les alliés ont promis au président américain de participer à l'effort de guerre en envoyant sur place 7 000 soldats supplémentaires pour appuyer les 30 000 hommes sur place dans la lutte contre les talibans. La Maison Blanche exprime son soulagement, mais le calendrier établi par Washington risque d’être difficile à respecter.

Publicité

L’envoi de renforts nécessite une logistique impressionnante, et le calendrier défini par Washington risque d'être difficile à tenir, car il prévoit une offensive sur dix-huit  mois, suivie d'un retrait à partir de juillet 2011.

Barack Obama souhaite néanmoins que sa stratégie entre en action le plus vite possible. Les premiers renforts américains pourraient donc arriver en Afghanistan d'ici trois semaines. La totalité du contingent devra être en place avant l'été. Cela représente une vraie gageure puisque l'état-major a prévenu qu’il était impossible d'envoyer plus d'une brigade par mois, c'est-à-dire de 4 à 5 000 hommes

L'Afghanistan est un pays montagneux, qui n'a pas d'accès à la mer. Hommes et matériels devront être acheminés par voie aérienne, en plein hiver. Actuellement les troupes manquent déjà d'hélicoptères et de véhicules. Il faudra aussi construire les infrastructures nécessaires à l'accueil des nouveaux soldats, tout en continuant la formation des forces afghanes et en assurant les missions de combat.

Autant dire que le défi est titanesque. Le commandant des forces internationales en Afghanistan reste toutefois optimiste. Le général Stanley McChrystal a promis « d'importants progrès en matière de sécurité » d'ici l'été prochain. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.