Accéder au contenu principal
Etats-Unis/Russie

Medvedev et Obama veulent un accord au plus vite sur le désarmement nucléaire

Le président russe, Dmitri Medvedev et le président américain, Barack Obama.
Le président russe, Dmitri Medvedev et le président américain, Barack Obama. AFP / Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Dans une brève déclaration diffusée vendredi par le Kremlin, les présidents américain et russe expriment leur engagement à travailler ensemble, selon les principes du traité START, sur la réduction des armes stratégiques, conçu pendant la guerre froide et qui expire ce samedi.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Madeleine Leroyer

La Russie jouera aussi longtemps que possible son numéro d’équilibriste, car être sur le devant de la scène dans ces négociations, c’est conforter son statut de puissance, c’est jouer dans la même cour que les Etats-Unis et il y a, il est vrai, peu de domaine où c’est possible.

Dans les grandes lignes, les deux pays sont d’accord. Il reste quelques obstacles. Exemple : la question de l’inspection des sites de production des missiles. Les derniers inspecteurs russes ont quitté les Etats-Unis il y a déjà huit ans. De l’autre côté, les inspecteurs américains du site de Votkinsk (580 km à l’est de Moscou), le site qui produit les Boulava et les Topol, n’ont plié bagage que vendredi matin, poussés à la porte par l’approche de l’expiration du traité. Moscou ne veut pas les voir revenir, Washington tient bon.

Au passage, cette question des inspections montre combien la méfiance entre les deux puissances est tenace malgré l’embellie spectaculaire observée depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama.

Barack Obama dont les hasards du calendrier ne jouent pas en sa faveur. Jeudi prochain, il sera à Oslo pour recevoir son prix Nobel de la paix. Les Russes savent combien il aimerait arriver fort d’un nouveau traité, une situation idéale pour arracher aux Etats-Unis des concessions de dernière minute.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.