BOLIVIE

Evo Morales réélu triomphalement

Le président Evo Morales, au palais présidentiel de La Paz, le 6 décembre 2009.
Le président Evo Morales, au palais présidentiel de La Paz, le 6 décembre 2009. Reuters / David Mercado

Le président socialiste Evo Morales a été réélu triomphalement dimanche au premier tour de l'élection présidentielle, selon des sondages de sortie des urnes qui donnent à son parti le contrôle total du Parlement. Grand allié du Vénézuélien Hugo Chavez, Evo Morales obtiendrait entre 61% et 63% des voix contre 23% à 25% pour son principal adversaire, le candidat de la droite libérale Manfred Reyes Villa.

Publicité

Avec notre correspondant à La Paz, Reza Nourmamode

L’unique surprise de ce scrutin serait donc l’ampleur de la victoire d’Evo Morales. Si les chiffres se confirment, ce serait un succès historique pour le leader indigène, quatre ans après sa première élection à la tête du pays.

Historique notamment pour la stabilité politique du pays andin, habitué au début des années 2000 à des crises à répétition et à des changements fréquents de gouvernements.

Un succès que le président sortant devra en grande partie au soutien indéfectible dont il jouit auprès des pauvres et des indigènes, majoritaires dans le pays.

Côté législatives, son parti, le MAS, obtiendrait la majorité absolue au Sénat et les deux tiers des sièges dans le futur Parlement bolivien, ce qui lui permettrait notamment de modifier la Constitution en cas de besoin.

C’était la crainte de la droite et l’objectif politique annoncé de Morales, qui devrait disposer pour son second mandat d’une liberté de manœuvre largement supérieure à celle de ces quatre dernières années.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail