Accéder au contenu principal
Irak

L'ONU souhaite tenir les législatives le 27 février en Irak

Les élections primaires organisées en octobre ont désigné les candidats aux prochaines législatives irakiennes attendues pour février 2010.
Les élections primaires organisées en octobre ont désigné les candidats aux prochaines législatives irakiennes attendues pour février 2010. AFP / Ahmad Al Rubaye
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Les Irakiens pourraient se rendre aux urnes le 27 février 2010, pour les deuxièmes législatives depuis le renversement de Saddam Hussein. C'est ce que l'ONU souhaite entendre annoncer au plus vite par le président Djalal Talabani, après le vote dimanche 6 décembre à l'unanimité par le Parlement irakien d'une nouvelle mouture de la loi électorale. De son côté,  Washington presse le pas.

Publicité

Les Etats-Unis veulent avoir quitté l'Irak fin 2011. Ils veulent aussi pouvoir dire qu'ils laissent la maison en ordre. Or justement, la préparation des législatives a vu s'exprimer des défiances communautaires et confessionnelles de très mauvais augure.

Washington a donc mis tout son poids dans la balance pour parvenir à un compromis et pour obtenir en particulier que le vice-président sunnite Tarek al-Hachémi rengaine son droit de véto. Il en avait en effet usé à la mi-novembre en dénonçant une trop faible représentation parlementaire des quatre millions d'Irakiens de l'étranger, une diaspora à très forte composante sunnite.

Les exilés pourront voter pour leur province d'origine ce qui est censé améliorer le quota final des sunnites en sièges. De leur côté, les Kurdes ont dû rabattre un peu leurs prétentions. Outre les 41 sièges dévolus aux trois provinces du Kurdistan autonome, ils pourront quand même glaner une dizaine de fauteuils supplémentaires au niveau national.

Les chrétiens se voient eux réserver 8 sièges, à l'instar des autres minorités. Enfin un député sur trois devra être une femme.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.