Accéder au contenu principal
Chine / Etats-Unis

Les Chinois contre les ventes d'armes américaines à Taïwan

La Chine et Taiwan.
La Chine et Taiwan. RFI/I.Artus

Une nouvelle poussée de fièvre entre Pékin et Washington. Le gouvernement chinois a réagi très violemment jeudi 10 décembre 2009 à l'annonce d'une possible vente d'armes américaines à Taïwan. Un projet qui avait été gelé par l'administration Bush en 2008, et qui refait surface aujourd'hui.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Marc Lebeaupin

«La Chine est fermement opposée à toutes ventes d'armes à Taïwan. Il s'agirait d'une ingérence dans les affaires intérieur chinois». Ce discours du porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, est exactement le même que celui prononcé l'année dernière, à l'adresse à l'époque du président Bush.

Une mise en garde de la part de la Chine, qui avait fait réfléchir l'ancien président américain. La livraison de matériel militaire à Taïwan, qui portait sur plus de 6 milliards de dollars, avait été suspendue par George Bush, qui était alors en fin de mandat.

Aujourd'hui, la Chine s'apprête à tester la capacité de résistance du son successeur, Barack Obama, qui semble bien décidé à réactiver une vente encore plus importante à Taiwan. Elle porterait sur des missiles Patriot, des avions de chasse F16, des hélicoptères, mais aussi des sous-marins. «Toutes ces choses sont en cours», a déclaré un responsable de l'administration américaine. L'objectif étant de contrer une éventuelle opération militaire de la Chine contre Taïwan.

De nombreux membres du Congrès sont favorables à ce projet, même si ce n'est pas la priorité de la Maison Blanche. On rappelle tout de même que les Etats-Unis se sont engagés à protéger Taïwan d'une attaque chinoise. Et récemment, le président taïwanais, bien que partisan d'un rapprochement avec la Chine, s'est inquiété de l'augmentation du nombre de missiles chinois, plus d'un milliers, braqués sur l'île rebelle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.