Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Prix Nobel

« La doctrine Obama » accueillie favorablement aux Etats-Unis

Barack Obama pendant sa conférence de presse, après la remise de son Nobel à Oslo.
Barack Obama pendant sa conférence de presse, après la remise de son Nobel à Oslo. AFP / Hakon Mosvold Larsen

Le discours tenu par Barack Obama à Oslo en Norvège lors de la remise du prix Nobel de la paix, a été unanimement salué ce vendredi 11 décembre 2009 par les médias américains. Ils félicitent leur président, d’avoir défendu sans honte le recours à la force pour rétablir la paix. Les louanges les plus flatteuses viennent d’ailleurs du camp républicain. Les pacifistes, eux, se sentaient bien seuls.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Donaig Le Du

Une cinquantaine de manifestants pacifistes ont défilé jeudi 10 décembre 2009 à New York, en brandissant des cercueils en carton et en reprochant à Barack Obama d’avoir accepté le prix Nobel de la paix.

Mais au vu de la tonalité des éditoriaux et des commentaires des journaux télévisés, ils devaient se sentir bien seuls. Ce que les experts appellent déjà la « doctrine Obama » est en effet plutôt bien accueillie aux Etats-Unis.

On la résume en quelques idées simples : la politique étrangère, c’est un combat du «Bien» contre le «Mal», il y a donc des guerres justes; l’exemple américain peut faire reculer la tyrannie dans le monde, l’armée des Etats-Unis doit être la force qui fait avancer le bien et qui protège les droits de l’homme.

Les commentaires les plus louangeurs sont venus des rangs conservateurs d’ailleurs. Même Sarah Palin, ex-candidate à la vice-présidence et figure de proue de l’aile dure du parti républicain, a trouvé que Barack Obama avait bien fait, de dire que la guerre était parfois nécessaire.

D’où une certaine perplexité, quand même, chez certains commentateurs qui ont parfois trouvé une certaine ressemblance entre l’actuel président américain et son prédécesseur, George Bush.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.