Accéder au contenu principal
Madagascar

Les dirigeants de l'opposition empêchés de regagner Madagascar

L'ancien président malgache Marc Ravalomanana à Addis Abeba, en Ethiopie, le 4 novembre 2009.
L'ancien président malgache Marc Ravalomanana à Addis Abeba, en Ethiopie, le 4 novembre 2009. AFP / Aaron Maascho
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les autorités malgaches ont reconnu officiellement pour la première fois samedi 12 décembre qu'elles empêchent le retour au pays des représentants des trois mouvances de l'opposition bloqués à Johannesburg. Les délégations de Marc Ravalomanana, Didier Ratziraka et Albert Zafy venaient de Maputo, où elles ont participé à des négociations boycottées par Andry Rajoelina. Durant ces négociations, les opposants ont établi la liste de leurs candidats au gouvernement de transition et décidé d'un calendrier pour la mise en place des institutions de transition. Un accord que Andry Rajoelina a dénoncé comme un acte de haute trahison. 

Publicité

Les délégués des mouvances Albert Zafy, Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana ont donc quitté Maputo par avion, samedi matin. Ces délégations sont actuellement bloquées à Johannesburg et ne peuvent pas continuer vers Antananarivo. Une nouvelle note leur interdisant l’accès au territoire malgache a été signée par les responsables de la transition.

Le président du Parlement provisoire, nommé le mois dernier, Mamy Rakotoarivelo, explique qu’il a été, comme les autres, refoulé à l’embarquement d’un vol entre Johannesburg et Antananarivo. Le Premier ministre de la transition, Eugène Mangalaza fait également partie de ces personnalités interdites de rentrer au pays.

Le ministère de l’Intérieur affirme que la sécurité des membres de ces délégations n’est pas assurée et qu’il faut également éviter les troubles au pays. Par ailleurs, le groupe de contact international envisagerait d’organiser une réunion à Antanarivo le 17 ou le 18 décembre pour essayer encore une fois de débloquer la situation politique de Madagascar. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.