Accéder au contenu principal
Emirats Arabes Unis

Abou Dhabi à la rescousse de Dubaï

Les drapeaux de la société Nakheel, à Dubaï, le 14 décembre 2009.
Les drapeaux de la société Nakheel, à Dubaï, le 14 décembre 2009. Reuters / Mosab Omar
Texte par : RFI Suivre
1 min

L'émirat d'Abou Dhabi vient de prêter à son voisin Dubaï 10 milliards de dollars. Grâce à cette somme, Dubaï va pouvoir rembourser les 4 milliards de dollars d'obligations islamiques, qui arrivaient à échéance lundi 14 décembre. Des prêts qui avaient financé la construction de trois îles artificielles en forme de palmier ou encore une station de ski en plein désert. Dès l'annonce du prêt, les bourses ont réagi positivement à cette annonce.

Publicité

Nakheel, la filiale immobilière de Dubaï World, le conglomérat de l'émirat de Dubaï, se trouve depuis plusieurs semaines dans l'impossibilité d'honorer ses créanciers. Au point que le gouvernement de Dubaï avait dû, fin novembre, demander un moratoire de six mois pour payer ses dettes. Nakheel, au bord de la faillite devait rembourser ce lundi un emprunt obligataire islamique d'un montant d'un peu plus de 4 milliards de dollars. Ces prêts avaient servi à financer la construction de trois îles artificielles en forme de palmier ou encore une station de ski en plein désert.

Le prêt de 10 milliards de dollars octroyé par le riche voisin Abou Dhabi va donc permettre à Nakheel de régler son emprunt. Les 6 milliards restants serviront à payer les intérêts et les opérations de fonctionnement du conglomérat jusqu'en avril 2010. Cependant, cette manne salvatrice reste insuffisante au regard de la dette totale de Dubaï World qui s'élève à presque 60 milliards de dollars. L'émirat devra donc trouver des solutions avec ses créanciers pour restructurer la dette du conglomérat. C'est dans cette perspective que Dubaï vient d'annoncer la création d'un tribunal spécial qui sera en charge des litiges relatifs au règlement des dettes de Dubaï World.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.