Accéder au contenu principal
Sommet de Copenhague

Les ministres au coeur des tractations

L'ambassadeur soudanais aux Nations unies, Lumumba Stanislaus Di-Aping, représente le « Groupe des 77 plus la Chine » au Sommet de Copenhague.
L'ambassadeur soudanais aux Nations unies, Lumumba Stanislaus Di-Aping, représente le « Groupe des 77 plus la Chine » au Sommet de Copenhague. Reuters/Jens Norgaard Larsen
Texte par : RFI Suivre
1 min

Pour l'instant, il y a un texte de sept pages sur la table à Copenhague et personne n'est d'accord avec le texte. Les pays africains, soutenus par les pays en développement du G77, ont brièvement suspendu leur participation aux groupes de travail avant de renouer le dialogue. Les ministres de l'Environnement ont jusqu'à vendredi 18 décembre 2009 pour surmonter leurs divergences.

Publicité

Les ministres de l'Environnement ont à leur disposition un texte pour préparer le terrain aux chefs d'Etat qui seront à leur tour dans l'arène jeudi 17 décembre pour trouver l'accord climatique. Pour être un succès, celui-ci doit maintenant être acté pour que le réchauffement ne dépasse pas les 2°Celsius d'ici à 2050. Ce qui impose des réductions sévères d'émissions de gaz à tous les pays.

Le compte à rebours est donc démarré pour que les quelque 110 chefs d'Etat et de gouvernement se mettent d'accord. D'autant qu'un bras de fer s'est installé entre les Etats-Unis et la Chine notamment. Les deux pays les plus pollueurs de la planète attendent mutuellement que chacun fasse en premier l'effort le plus conséquent. Alors que le Brésil et l'Afrique du Sud affichent, eux, des ambitions plutôt prometteuses, l'Europe, jusque-là chef de file, semble reculer et s'aligner sur celles, frileuses, des Américains.

Les tractations se poursuivent donc entre les ministres de l'Ecologie. D'abord dans le centre de conférence mais aussi dans les couloirs et dans les hôtels. Malgré le froid hivernal à Copenhague la température monte pour franchir le cap des discours aux actes.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.