Accéder au contenu principal
Italie

Berlusconi au repos pendant 15 jours

"Forza presidente" (courage président), le message des supporters du AC Milan, sur les grilles de l'hôpital où Silvio Berlusconi a été admis.
"Forza presidente" (courage président), le message des supporters du AC Milan, sur les grilles de l'hôpital où Silvio Berlusconi a été admis. AFP / Giusepe Cacace
Texte par : RFI Suivre
2 min

Berlusconi devrait sortir demain mercredi 16 décembre de l'hôpital de Milan alors que les déclarations de soutien se multiplient et que lui même a dit ses premiers mots officiels depuis l'agression.

Publicité

« L’amour l'emporte toujours sur la haine » affirme Silvio Berlusconi depuis son lit d'hôpital, tout en remerciant ses partisans de le soutenir. Une grande banderole avec le slogan « Forza presidente » (courage président), barre la grille d'entrée de l'hôpital accrochée par des supporters du club de football AC Milan dont il est le président.

Si le « Cavaliere » peut sortir de l'hôpital dans les heures qui viennent, « il devra s'abstenir de toute activité publique pendant quinze jours », ont dit ses médecins.

Mais alors que son agresseur dit regretter son geste et que le président du Conseil reçoit des messages de sympathie de très nombreux chefs d'Etat, dont son ami Poutine qui loue son courage, l'émoi suscité par le geste du déséquilibré continue d'alimenter la polémique. Pour son principal opposant, le juge anti-corruption Antonio Di Pietro, Berlusconi n'a fait que récolter ce qu'il a semé en entretenant les tensions lorsqu'il criminalise les magistrats ou qu'il tourne en dérision les institutions.

A droite comme à gauche, on parle même de climat de haine installé dans la péninsule après des mois de conflit politique autour de la figure controversée de Berlusconi. Il y a une dizaine de jours, la société civile organisait une manifestation massive contre lui, un climat propice aux dérapages.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.