Accéder au contenu principal
Erythrée / Kenya

Douze footballeurs érythréens ont pris la fuite à Nairobi

Présents au Kenya pour la CECAFA Cup, douze joueurs de la sélection d'Erythrée de football ont disparu à Nairobi.
Présents au Kenya pour la CECAFA Cup, douze joueurs de la sélection d'Erythrée de football ont disparu à Nairobi. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

La police kenyane tente de retrouver la trace de 12 joueurs de l'équipe nationale de football d'Erythrée. Ils étaient venus participer, la semaine dernière, au Kenya à un match comptant pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique de l'Est et du Centre (Cecafa). Avant de prendre l'avion retour vers Asmara, samedi, ils ont filé en douce dans les rues de Nairobi.  

Publicité

C’est un coup dur pour la sélection nationale de football d'Erythrée. Non seulement elle a subi un cuisant 4 à 0 face à la Tanzanie, la semaine dernière en quart de finale de la Coupe de la Cecafa au Kenya, mais elle a perdu le week-end dernier la moitié de ses effectifs.

Seuls l'entraîneur et 13 joueurs sont rentrés samedi au pays, en provenance de Nairobi. Les 12 autres joueurs s'étaient échappés dans les rues de la capitale kenyane avant le départ de l'hôtel pour l'aéroport.

À Nairobi, le secrétaire général de la Cecafa assure qu'il fait tout pour aider la police à les retrouver. Nicolas Musonye ne décolère pas : « Je ne sais pas pourquoi ils ont voulu rester à Nairobi, je ne sais pas s'il y a des problèmes politiques chez eux ou pas, je suis juste organisateur de tournois de foot ». Ce qu'il craint, lui, c'est que le gouvernement érythréen ne veuille plus participer à la compétition.

Il faut rappeler que des joueurs érythréens avaient déjà pris la fuite lors d'une rencontre de la Cecafa en Tanzanie il y a deux ans. Les sportifs érythréens voyageant à l'étranger doivent désormais déposer une caution. Mais ça n'aura pas suffi à empêcher ces nouvelles défections. Selon l'Onu, ils seraient des milliers d'Erythréens à fuir chaque année leur pays par tous les moyens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.