Accéder au contenu principal
France / Afghanistan

La France devrait de nouveau expulser des Afghans sans-papiers

Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, durant un meeting à Paris, le 14 décembre 2009.
Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, durant un meeting à Paris, le 14 décembre 2009. AFP / Martin Bureau
Texte par : RFI Suivre
2 min

La France aurait de nouveau l'intention d'expulser ce 15 décembre 2009 par charter plusieurs immigrés afghans en situation irrégulière. Le ministère français de l'Immigration refuse pour l'instant de confirmer ou de démentir cette information. Mais Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée l' a toutefois confirmée, déclarant qu’elle aura lieu « sans doute dans les jours qui viennent ».

Publicité

Il règne encore une grande confusion sur ce vol. D'un côté, des Afghans retenus en centre de rétention à Coquelles près de Calais dans le nord de la France ont reçu une notification officielle de la police de leur date de renvoi vers leur pays. Plus de dix Afghans en situation irrégulière sont concernés par cette expulsion. Ils embarqueraient à bord d'un vol en provenance de Londres.

Ces Afghans auraient été trompés par plusieurs de leurs interlocuteurs. Ils sont persuadés qu'ils vont être libérés dans quelques jours et ils estiment donc inutile d'entreprendre une quelconque procédure pour s'opposer à ces renvois.

D'un autre côté, Eric Besson le ministre français de l'Immigration refuse de confirmer ou de démentir que ce charter décollera bien mardi. Mais dans le même temps, il précise que le cadre a été fixé par le président de la République et que les déboutés du droit d'asile seront reconduits même en Afghanistan. « Je ne crains rien, dit Eric Besson, à partir du moment où j'applique une politique de fermeté et d'humanité. »

La Cimade qui est la seule association habilitée à intervenir dans les centres de rétention pour immigrés sans-papiers en France en appelle maintenant au chef du gouvernement François Fillon pour annuler ce vol.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.