Accéder au contenu principal
Cameroun / Nigeria

La normalisation des relations se poursuit entre le Cameroun et le Nigeria

Un soldat tend le drapeau de l’armée nigériane au chef de la Défense camerounaise, le général Martin Luther Agwai, pour signifier leur retrait de la péninsule de Bakassi.
Un soldat tend le drapeau de l’armée nigériane au chef de la Défense camerounaise, le général Martin Luther Agwai, pour signifier leur retrait de la péninsule de Bakassi. AFP / Pius Utomi Ekpei

Les deux pays ont posé le 14 décembre 2009, à Amchidé, dans l'extrême-nord du Cameroun, la première borne de leur frontière commune. Yaoundé et Abuja sont désormais réconciliés après un différend territorial portant sur la péninsule de Bakassi et qui les a opposés durant de longues années.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Amchidé,

Depuis que la justice internationale a reconnu la souveraineté camerounaise sur la péninsule de Bakassi, les deux pays ne cessent de se rapprocher. Au sein d’une commission mixte, ils ont déjà prévu de nombreux échanges, ainsi qu’une coopération renforcée.

Lundi, une nouvelle étape vient d’être franchie, puisque le Cameroun et le Nigeria ont procédé à la pause symbolique de la première borne visant à marquer leur frontière terrestre commune.

A terme, cette frontière longue de 1 950 km, sera balisée par plus de 3 000 bornes. L’installation de ces bornes-frontière va d’ailleurs se poursuivre, c’est un vaste chantier qui demande beaucoup de temps et des relevés sur le terrain.

Et pour financer ces travaux, l’Union européenne, qui est de loin le premier bailleur de fonds sur ce projet, a déjà débloqué près de 3 milliards de francs CFA.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.