Accéder au contenu principal
Accessibilité

« Musées pour tous », Prix 2009

Musée d'Angoulême
Texte par : Danielle Birck
3 min

Les musées d’Angoulême et de Nancy ont été récompensés conjointement pour cette troisième édition du prix « Musées pour tous » organisé par le ministère français de la Culture et de la Communication.Ce prix distingue les aménagements durables et pertinents réalisés pour les visiteurs handicapés, quel que soit le type de handicap, ainsi que les actions de médiation culturelle facilitant l’accès aux œuvres et documents exposés.

Publicité

Ils étaient une bonne douzaine d’établissements labellisés « Musée de France » - comme l’exige le règlement - à postuler cette année pour ce prix doté de 50 000 euros. Du Musée d’art contemporain du Val de Marne (le MAC/VAL) à Vitry à l’Historial de la Grande guerre à Péronne, en passant par le musée des Arts et Tissus de Lyon ou le musée Fabre de Montpellier ou encore , pour les plus connus. Un certain, un bon nombre de candidats pouvait se prévaloir d’une démarche d’accessibilité globale et inscrite dans la durée.
 

Le musée des Beaux-Arts d'Angoulême
Le musée des Beaux-Arts d'Angoulême P. Blanchier

Pour le jury, ce qui a fait la différence, en faveur des musées d’Angoulême et de Nancy, c’est le fait d’avoir « pris en compte les besoins de toutes les familles de visiteurs handicapés, tant dans les conditions de l’accueil que dans leurs offres culturelles ».

Des politique volontaristes

En ce qui concerne le musée d'Angoulême, il se distingue d’abord  pour être le seul en France à avoir reçu les quatre labels « tourisme et handicap » (moteur, visuel, auditif, mental).

Visiteurs handicapés au musée des Beaux-Arts d'Angoulême (à g., visite tactile).
Visiteurs handicapés au musée des Beaux-Arts d'Angoulême (à g., visite tactile). Musée d'Angoulême

Rouvert en 2008 après d’importants travaux de rénovation, l’établissement a intégré les problématiques d’accessibilité à chaque étape du chantier et prix conseil auprès de nombreuses associations. Des visites « multisensorielles » ont été mises en place pour l'ensemble des collections (Archéologie charentaise, Géologie de la charente et Arts d'Afrique) et un projet de convention est à l’étude avec plusieurs institutions afin de créer les conditions d’un interprétariat en langue des signes. 

Une « politique volontariste » prise en compte par le jury  qui a également apprécié « le souhait de développer la mixité des publics (…) ainsi que la volonté de favoriser la visite autonome de la personne handicapée ».
 

Intérieur du musée des Beaux-Arts de Nancy
Intérieur du musée des Beaux-Arts de Nancy MBA Nancy

Une appréciation qui, dans sa totalité, vaut également pour le musée des Beaux-Arts de Nancy où la politique volontariste de la direction non seulement repose sur « l’implication de l’ensemble du personnel de l’établissement », mais s’inscrit aussi « dans une politique globale de la ville pour la prise en compte du handicap ». Ce qui fait que des actions peuvent être menées dans ou hors les murs du musée.
 

Partie intégrante du magnifique ensemble architectural de la Place Stanislas, le musée, entièrement rénové en 1999, a mis au cœur de tous ses projets depuis dix ans l’accessibilité du plus grand nombre en articulation avec les associations, les institutions locales ou nationales et avec le public lui-même.

Le site internet du musée n'a pas été oublié en terme d'accessibilité. On peut notamment y consulter une vidéo en langage des signes pour les sourds et mal entendants.

La façade du musée des Beaux-Arts de Nancy
La façade du musée des Beaux-Arts de Nancy MBA Nancy

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.