Accéder au contenu principal
Iran

Manifestations contre les insultes à Khomeiny

Les manifestations, organisées par le régime, se sont déroulées à travers tout l'Iran après la prière du vendredi.
Les manifestations, organisées par le régime, se sont déroulées à travers tout l'Iran après la prière du vendredi. REUTERS / Raheb Homavandi
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Des milliers d'Iraniens ont manifesté vendredi 18 décembre 2009 à l'appel des autorités pour dénoncer les insultes faites par l'opposition, selon eux, au fondateur de la République islamique, l'ayatollah Ruhollah Khomeiny, et apporter leur soutien aux dirigeants actuels de l'Iran. 

Publicité

Les manifestations organisées par le régime se sont déroulées à travers tout l'Iran
après la prière du vendredi. Le prétexte avancé est une photographie de l'ayatollah Khomeiny déchirée le 7 décembre 2009 par des manifestants de l'opposition qui protestaient contre l'élection du président Ahmadinejad.

Les dirigeants de l'opposition ont dénoncé cet acte et demandé, eux aussi, à manifester. Aucune autorisation ne leur a été accordée. Les rues des grandes villes iraniennes étaient donc réservées aux seuls partisans du régime. Entre-temps, le site de micro-blogs Twitter a été piraté dans la nuit du jeudi 17 au  vendredi 18 décembre par un groupe se présentant comme la « cyberarmée iranienne ».

On pouvait lire ceci « Les Etats-Unis pensent contrôler et diriger internet, mais ça n'est pas le cas. Nous contrôlons et dirigeons internet avec notre pouvoir, n'essayez donc pas de soulever le peuple iranien ».

Twitter avait permis à l'opposition iranienne de relater les manifestations après la réélection controversée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence de la République, alors que Téhéran empêchait le travail des journalistes locaux et étrangers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.