Accéder au contenu principal
Grèce

Georges Papandréou appelle à la mobilisation générale face à la crise

Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, lors de son discours sur la politique économique du pays, au Palais Zappeion, à Athènes, le 14 décembre 2009.
Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, lors de son discours sur la politique économique du pays, au Palais Zappeion, à Athènes, le 14 décembre 2009. REUTERS/John Kolesidis
1 min

Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, a appelé ses concitoyens à « la mobilisation générale » pour faire face à la crise financière sans précédent, lors d’un discours devant les députés de son parti, le Pasok (socialiste), peu avant l'ouverture du débat parlementaire sur le budget 2010, qui doit durer quatre jours.

Publicité

C’est la fièvre du samedi soir, version Parlement grec. Avec un déficit budgétaire de 12,7 % du PIB en 2009, il y a vraiment de quoi se faire des soucis. Le projet du budget 2010 prévoit la réduction du déficit de presque quatre points, ce qui amène le ministre des Finances à le qualifier de « plus difficile de l’après-guerre », vu l’étendue des coupes dans les dépenses que cela suppose.  

Les mesures détaillées doivent être présentées en janvier, mais l’on sait déjà qu’elles comprendront, entre autres, une cure d’austérité à la fonction publique et un programme de privatisations, qui devrait apporter à l’Etat environ 2,5 milliards d’euros.

Les syndicats d’obédience communiste organisent déjà des manifestations de protestation. Toutefois, le budget devrait être voté mercredi prochain sans la moindre difficulté, le gouvernement socialiste de Georges Papandréou disposant d’une confortable majorité au Parlement.

Reste à savoir si cela suffira à rassurer les milieux financiers internationaux qui commencent à perdre patience, jugeant inefficaces les efforts d’assainissement fournis par les gouvernements grecs successifs.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.