Accéder au contenu principal
Irak / Etats-Unis

Les soldates américaines enceintes risquent la cour martiale

Femmes soldats de l’armée américaine à Ramadi, la capitale de la province d'al-Anbar, ville située à l'ouest de Bagdad en Irak, le 25 octobre 2004.
Femmes soldats de l’armée américaine à Ramadi, la capitale de la province d'al-Anbar, ville située à l'ouest de Bagdad en Irak, le 25 octobre 2004. AFP/Patrick Baz
Texte par : RFI Suivre
2 min

Les bébés sont désormais interdits aux soldats américains en mission en Irak. Un général de l’armée américaine, Anthony Cucolo, promet de punir dorénavant ceux et celles qui outrepasseraient les ordres. Etre enceinte est désormais passible de la cour martiale, y compris pour les militaires vivant en couple sur les terrains d'opération irakiens.

Publicité

« J’ai une mission (…et ) j’ai besoin de chacun (de mes soldats) pour la remplir ». Le général Anthony Cucolo n’y va pas par quatre chemins pour expliquer sa décision. L’armée américaine a déjà du mal à recruter en Irak, pas question donc de laisser filer les femmes soldats en congés maternité. Désormais, tomber enceinte pourra conduire en prison avec un passage devant la cour martiale. Cela vaut pour les hommes comme pour les femmes, couples mariés compris…

Un avertissement qui est entré en application le 4 novembre dernier explique le Stars and Strippes, le journal des GI’s. Jusqu’à présent la règle voulait qu’une soldate enceinte soit évacuée du terrain dans les 14 jours. Pour l’état-major américain en Irak, cela entraîne une perte de capacités dans les unités avec un risque de faire capoter certaines missions.

L’engagement en zone de combat dure 12 mois, une période où il faut mettre son amour entre parenthèse ou prendre des précautions, ajoute le général qui commande la force multinationale dans le nord de l’Irak. Anthony Cucolo a établi une liste de 20 choses à ne jamais faire pour un combattant : vendre des armes, prendre de la drogue, mais aussi passer une nuit avec un soldat de sexe opposé, à moins d’être marié et donc aujourd'hui, tomber enceinte...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.