Europe / Climat

La vague de froid en Europe fait 15 morts en Pologne

L'aéroport national de Bruxelles n'a pas échappé à la vague de froid, le 20 décembre 2009.
L'aéroport national de Bruxelles n'a pas échappé à la vague de froid, le 20 décembre 2009. REUTERS/Sebastien Pirlet
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plusieurs personnes sont mortes de froid dans plusieurs pays européens pendant le week-end. Aéroports fermés, trains bloqués ou en retard, automobilistes confrontés à des conditions de conduite épouvantables – voici, en résumé, l’image de l’Europe dimanche 20 décembre.

Publicité

Le week-end a été particulièrement meurtrier en Pologne, où quinze personnes sont mortes de froid dans la seule journée de samedi 19 décembre. Un autre Polonais a été retrouvé mort à Marseille. La France déplore une deuxième victime des intempéries : il s’agit d’un chômeur, décédé dans sa caravane près d’Arras, à l’extrême nord de la France. Trois personnes ont succombé au froid ce week-end en Allemagne et deux autres en Autriche.

 
Moins tragiques, mais toujours difficiles à supporter, les perturbations dans les transports en commun. De Manchester à Düsseldorf, en passant par Bruxelles, plusieurs aéroports ont dû fermer, de fortes chutes de neige bloquant leurs pistes.

A Paris et dans de nombreuses autres villes françaises et allemandes, les avions accusaient de forts retards, tout comme les trains sur une grande partie du réseau ferroviaire des deux pays.

Aux Pays-Bas, où la couche de neige atteint par endroits quinze centimètres, aucun bus ni tram ne roule à La Haye, ainsi que dans les provinces de Brabant, de Frise et de Groningen. Bref, même dans les pays les plus industrialisés, la Nature se montre toujours plus forte que l’homme.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail