Accéder au contenu principal
France / Chine

« Mission accomplie » pour François Fillon en Chine

Le Premier ministre François Fillon (g) en compagnie du président chinois Hu Jintao (d), au siège du Parlement à Beijing, le 22 décembre 2009.
Le Premier ministre François Fillon (g) en compagnie du président chinois Hu Jintao (d), au siège du Parlement à Beijing, le 22 décembre 2009. Reuters/Peter Parks
Texte par : RFI Suivre
1 min

Les malentendus entre Paris et Pékin sont dissipés. C'est le Premier ministre français qui l'affirme au dernier jour de sa visite en Chine, entamée dimanche 20 décembre 2009. François Fillon rentre en France avec quelques juteux contrats, notamment pour Areva et EDF dans le nucléaire, et pour Safran dans l'aéronautique. On ne peut pas parler encore de lune de miel entre Paris et Pékin, mais le Premier ministre français fait tout, en tout cas, pour qu'on y croit.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Pékin, Mounia Daoudi

A en croire François Fillon, la brouille entre Paris et Pékin a été exagérée. Oublié donc le boycott des produits français qui a suivi la rencontre de Nicolas Sarkozy avec le Dalaï Lama. Oubliées également les relations tendues de ces derniers mois au cours desquelles les investisseurs chinois ont soigneusement évité l’Hexagone.

Pour le Premier ministre, en effet, « il faut aller de l’avant ». Et c’est ce qu’il s’est évertué à faire au cours de cette visite officielle de deux jours. Une visite au cours de laquelle il a rencontré les trois principaux dirigeants de l’Etat chinois : son homologue Wen Jiabao, le président du comité permanent de l’Assemblée nationale populaire et le président Hu Jintao.

Maintes fois repoussée, cette visite de François Fillon semble confirmer que les choses vont beaucoup mieux entre Paris et Pékin. Le Premier ministre a d’ailleurs confirmé la venue, en mai 2010 à Shanghai, du président Sarkozy pour l’inauguration de l’Exposition universelle.

Il a surtout annoncé que le président chinois Hu Jintao était attendu à Paris avant la fin de l’année prochaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.