Maladie d’Alzheimer

Téléphones mobiles et cerveau ne font pas nécessairement mauvais ménage

Danielle Birck/ RFI

Une étude effectuée sur des souris vient de démontrer que l’exposition du cerveau à des téléphones portables dans certaines conditions pourrait avoir des effets bénéfiques dans le cas de la maladie d’Alzheimer. Des résultats qui pourraient ouvrir une piste intéressante pour les 25 millions de personnes qui en sont atteintes à travers le monde.

Publicité

Avant de réaliser l'étude, les rongeurs cobayes ont été génétiquement modifiés afin qu'ils développent la maladie d'Alzheimer, précise l'étude.

Il faudrait plusieurs décennies d'utilisation de téléphones portables pour parvenir aux mêmes résultats chez des humains.

Vanessa Matuszwelski

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail