Mali

ATT expose les divergences dans la lutte contre Aqmi

Le président malien, Amadou Toumani Touré.
Le président malien, Amadou Toumani Touré. AFP / F. Monteforte

Mercredi 20 janvier 2010, le Mali célébrait le 49e anniversaire de son armée. L'occasion pour un imposant défilé militaire à Kati, à 15 kilomètres de Bamako. A cette occasion, le président malien, Amadou Toumani Touré, s'est exprimé notamment sur les problèmes de sécurité dans la bande sahélo-saharienne. Ce qui a donné lieu à quelques piques à destination des pays voisins du Mali, et à l'affirmation de la défense du territoire national.

Publicité

Dans son intervention, le chef de l’Etat malien a promis de mettre à la disposition de son armée tous les moyens nécessaires pour combattre l’insécurité dans la bande sahélo-saharienne. « Nous leur donnerons tous les moyens nécessaires, en nombre, en matériel et tout ce qu’il faut. Aucun sacrifice ne sera épargné dans ce sens, parce que je connais leur patriotisme », a affirmé Amadou Toumani Touré.

Mais à l’endroit de certains pays voisins, qui estiment que le Mali est le maillon faible de la lutte contre l’insécurité dans le désert commun à plusieurs pays, le président malien ajuste sa casquette et déclare : « Le Mali n’est pas le seul autour de cette bande. Toutes les menaces qui sont dans la bande sahélo-sahélienne ne sont pas nées au Mali mais les menaces sont venues d’ailleurs. Que les gens sachent et acceptent de prendre les responsabilités. Nous, en tout cas, pour ce qui nous concerne, nous prendrons la nôtre ».

De quels pays voisins parle le président de la République du Mali ? « Il y a des vérités que je ne dirais pas ici par respect pour certains », lance-t-il.

En fait, le président ATT expose publiquement pour la première fois les divergences dans la lutte contre al-Qaïda dans la zone. Il a toujours estimé que la lutte doit être commune, avec des troupes communes, alors que certains pays voisins du Mali sont certes pour des échanges d’informations, mais souhaitent que chacun combatte sur son territoire l’ennemi commun : Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail