1945/1947: «Radio Brazzaville»

La France n’est pas encore libérée que le général de Gaulle signe à Alger le 22 juin 1944 une ordonnance pour réquisitionner toutes les radios publiques et privées.Il connaît trop bien l’importance de ce média que ses partisans et lui-même ont su utiliser de 1940 à 1944.

Publicité

 

 

Philippe Desjardins, l’homme de Radio Brazzaville se voit confier la responsabilité des Emissions vers l’Etranger (EVE). Et il réussit à les relancer dès le 1er janvier 1945.
Très vite, 20 sections de langue vont émettre vers 46 pays grâce à trois émetteurs de 150 kW.
En janvier 1946, la démission du général de Gaulle de la présidence du conseil met fin à cette enthousiasmante période de reconstruction. Non seulement Philippe Desjardins est remplacé mais en 1947, une commission dite «de la hache» recommande de supprimer sept langues.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail